11 Conseils pour trouver un job en Australie

Peut-être rêves-tu de te lancer dans l’aventure Australienne ?  J’en suis certains, car tu n’es pas là par hasard. Avant de te lancer et de sortir de ta zone de confort, je te propose 11 conseils que j’ai pu pratiquer moi-même. Le but de cette liste est de t’aider dans ta recherche d’emploi et de te faire gagner du temps ainsi que de l’énergie.

Tu es prêt ? C’est parti !

 

1- Gumtree

Connais-tu le « bon coin » Australien ? Si ce n’est pas le cas, je te présente l’application Gumtree.

Tu y trouveras des tas d’offres d’emploi, ce qui pourra t’aider dans tes recherches.

Le petit + : N’hésite pas à y jeter un coup d’oeil pour trouver une coloc’ par exemple ou un véhicule.

2- Travailler son Anglais

Eh oui pour trouver du travail dans un pays anglophone ce n’est pas négligeable tu t’en doutes. Maîtriser l’anglais ou du moins avoir quelques bases solides, est un atout majeur dans ta recherche de travail.

Tu te sentiras plus à l’aise lors de tes entretiens et surtout tu pourras vraiment échanger avec ton interlocuteur. On est d’accord sur le fait que comprendre et se faire comprendre est primordiale.

Tu peux suivre des cours sur place ou commencer avant ton départ (ce que je te conseille fortement pour te faciliter dans ton voyage, ainsi que dans tes premières démarches une fois sur le sol Australien).

Attention ! L’accent Australien est un peu particulier au début mais on s’y habitue rapidement.

3- Postuler et encore postuler

Bon là tu vas me dire que je ne t’apprends pas grand chose et pourtant, il se peut que parfois tu ne te sentes pas à la hauteur du job ou que tu te dises que la concurrence est trop rude. Ce sont des à priori qu’il faut que tu laisses de côté. Combien de bonnes occasions ratées à cause de cette pensée…  Donc si un job te plaît surtout ne le laisse pas à quelqu’un d’autre. Prépare ton meilleur C.V, aie confiance en toi et fonce !!!

4- Cibler sa localisation géographique

On est d’accord que si tu recherches du travail dans le fruitpicking, tu ne vas pas aller t’installer en plein cœur de Sydney. Idem si tu veux travailler dans la restauration, ne va pas te perdre dans le Bush (outback australien). Il est important que tu cibles bien le secteur où tu souhaites passer quelques mois. Par exemple si une ville te plaît, regarde d’abord s’il y a des offres qui pourraient te convenir.

Si ce n’est pas le cas, tu pourras toujours y aller en temps que simple touriste lorsque ton porte-monnaie te le permettra.

5- Eviter les lieux très fréquentés

C’est connu, la concurrence est plus rude quand il y a 5 candidats pour 1 seul job. Tu auras plus de chance si tu démarches loin des backpackers ou des villes qui sont saturées sur le plan des opportunités d’emploi.

6- Avoir une longueur d’avance sur les autres backpackers

Comme tu l’as vu précédemment, la concurrence peut parfois être rude avec les autres backpackers. Alors si tu veux faire tes fermes (pour obtenir ton second WHV) par exemple, ne te fais pas avoir en allant sur place alors que la saison a déjà débuté.

Fais en sorte de toujours être en avance sur les autres, renseigne toi sur les lieux où il y a du travail disponible, regarde où et quand débute telle ou telle saison de fruitpicking, etc…

7- Se préparer administrativement

L’une des premières choses à faire lors de ton arrivée sur le territoire Australien, c’est de faire ta demande de TFN (Tax fil Number). Sans ce numéro, tu ne peux pas travailler mais rassures toi, on ne met pas très longtemps à l’obtenir. D’ailleurs un tuto pour faire la demande de TFN est prévue sur notre site alors reste connecté !

Mis à part ce précieux TFN tu dois aussi obtenir la « White card » pour les travaux dans la Construction, ou encore le RSA/RCG pour travailler dans le milieu de la restauration.

8- Attention au côté trop backpackers

Tu n’as peut-être pas compris où je voulais en venir, mais je vais t’expliquer…

Pour ne pas être catalogué, je te conseille d’avoir une bonne présentation lors de tes entretiens et de donner le reflet d’une personne sérieuse !!!

Pourquoi ?

Certains backpackers ont laissé une image très négative aux Australiens. Ils sont perçus comme « des filous » pour ne pas mâcher ses mots, ne pensant qu’à faire la fête et qui n’ont pas une attitude très sérieuse dans leur travail.

9- Le C.V.

Au niveau du C.V, il est clair qu’il sera plus important dans certains emplois que d’autres. Cela dit, n’oublie pas d’en apporter plusieurs avec toi EN ANGLAIS bien évidemment. Et penses à traduire tes diplômes !

Le petit + : Mettre une adresse locale sur ton C.V, tu paraîtras plus stable que si tu n’en avais pas.

10- Faire marcher son réseau

En Australie comme en France d’ailleurs, le réseau est une des causes qui aide le plus à obtenir du travail.

Alors ne le néglige pas, échange avec les autres, fais-toi connaître, entretiens tes relations, etc… Afin qu’on te partage les bons plans.

11- Se faire encadrer

Tu l’auras remarqué, j’ai gardé le meilleur pour la fin !

L’aventure Australienne ne dépasse pas 2 ans pour la majorité d’entre nous, et combien sont ceux qui sont rentrés sans avoir eu le temps de remplir leurs objectifs financiers. C’est là que « Osez l’Australie » entre en jeu. Ce que nous te proposons, c’est de mettre notre expérience à ton profit afin que tu n’aies pas de regrets. C’est un encadrement de A à Z que nous te proposons et ça part de ta demande de Visa à l’obtention d’un job rentable pour toi.

Ne te prive pas de cet atout précieux qui te fera gagner du temps.

 

Dorénavant, voilà que tu as les cartes en main pour réussir à obtenir le job dont tu as ou auras besoin !

Et toi, as-tu des conseils ou astuces à nous partager ?

Quelles sont les questions que tu te poses ? Je te réponds en commentaires…

Ose !
Farouk
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments