Quel backpacker suis-je ?

suis osez l'australie

Au travail !

Je suis Farouk, ancien backpacker ayant parcouru l’Australie entre 2011 et 2013.

Bonjour et bienvenu(e)s à toutes et à tous sur cette page de présentation !

Pour ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de vous y rendre et d’être backpacker (randonneur ou plus communément globe trotteur), vous retrouverez ici tous les trucs et astuces qui vous faciliteront la vie. Et ce, tant au niveau de la préparation du voyage que des choses à savoir une fois sur le sol Australien, mais également lors de votre retour.

D’emblée, je t’annonce, futur backpacker, que cette expérience a été époustouflante, et qu’elle reste pour l’instant l’expérience en terme de voyage, la plus énorme jamais effectuée pour ma part. Je suis certain qu’elle le sera pour toi également.

Beaucoup de raisons m’ont poussées à partir aussi loin qu’en Australie.
Pour tout te dire, les raisons étaient de plusieurs ordres, je m’explique :

  • L’une des premières raisons était d’ordre professionnelle. En finissant mes études (Master II en spécialité Marketing et Management Appliqués à l’Ecole de Commerce IDRAC de Toulouse), je me suis très vite rendu compte qu’en candidatant dans les grandes entreprises internationales dans lesquelles nous sommes supposés prétendre à des postes, je remplissais toutes les conditions du profil type, sauf une…l’Anglais courant !!

Et pourtant, mon anglais universitaire était très bon, sans prétention, par rapport à la moyenne. Mais cela ne suffisait pas, alors j’ai dû m’expatrier !!

Malgré que j’étais en poste à ce moment de ma vie, et qui plus est, pouvait déboucher sur un poste en CDI, je me suis alors dis que c’était l’occasion ou jamais de partir ! J’ai donc Osé l’OZ.

  • Cette toute première intention de partir, qui avait pour but d’améliorer mon Anglais, a petit à petit mûri pour laisser un peu de place à une envie de découvrir le monde, de nouvelles cultures, de nouveaux modes de vie (malgré que l’Australie soit un pays occidental). Le goût de l’aventure, éveillé par ces études au caractère international, était le parfait élément de motivation pour faire une fois alourdir la balance et être un argument de départ imminent.
  • Enfin, un dernier argument que je te donnes, pour lequel j’ai eu envie de partir : « Me découvrir« .

Personnellement, je trouve après cette expérience que cela confirme ce dernier argument que j’avance.

En voyageant, on se rend compte que l’on se découvre soi-même petit à petit. Tous nos repères sont désorientés, (j’en explique le sens ici), et l’on doit faire face à soi-même pour apprendre à vivre dans un quotidien qui n’est pas le nôtre.

Autant te dire que cette tâche est difficile, mais c’est un challenge que j’ai voulu relever, repousser mes limites et savoir jusqu’où j’étais capable d’aller pour apprendre à me connaître.

Voyager, c’est une sorte de développement personnel en mode réalité.

L’impulsion de la découverte, la relève du défi…en somme, tous les fondamentaux de la vie convergeaient donc vers ce voyage.

C’est ainsi que je peux te conter « Quel Backpacker suis-je ».

Il faut aussi se faire à l’idée que voyager, c’est un challenge, car partir à l’autre bout du monde, pour la première fois, tout seul ou presque (car nous étions sensés avec un ami, rester tout au long de ce voyage à deux, mais nous avons pris chemin différents au bout de deux jours), c’était tout aussi flippant que cet énorme challenge à relever.

Je ne te raconte même pas l’état émotionnel dans lequel j’étais la veille de mon départ.

« Quoi ? Moi, je pars, je laisse mes parents, ma famille, ma petite vie d’ici et je me transporte à plus de 20000 km d’ici ? »

Oui, oui c’est bien ça qui m’est arrivé, et qui va t’arriver ou t’es déjà arrivé sur tu es sur ce site !

Tu trouveras plus de détails concernant « le pourquoi et le comment » je suis parti en Oz sur ce site.

Alors, je voulais te dire que si tu es à la recherche d’un voyage inoubliable, mais avant tout, car c’est le but de ce blog, tu souhaites partir en Australie et revenir avec une valise d’argent conséquente qui te permette de réaliser tes projets, quels qu’ils soient, tu te trouve alors au bon endroit !!

D’ailleurs, je tiens à te préciser que la photo où tu me vois en « mode travail », c’est moi, je sais que tu l’as compris, mais c’est l’un des meilleurs TRAVAIL que j’ai pu faire en deux ans en Australie, et surtout le mieux payé que j’ai pu faire !!

Je suis donc ici pour t’accompagner pas à pas dans ton cheminement jusqu’à ce que tu te retrouve en Australie (on utilisera l’Oz pour dire Australie car c’est le jargon), sans même t’être rendu compte de toutes les démarches que tu auras pu faire.

En toute franchise, deux personnes n’apprennent pas : le timide et l’orgueilleux.

Évites de te retrouver dans l’une de ces catégories et Ose apprendre, en laissant un commentaire. je t’y répondrai en prenant le temps de détailler les éléments dont tu as besoin pour répondre à tes questions.

A bientôt pour Oser l’Oz…